Keyline design et Hydrologie régénérative

Gestion de l’eau en Agriculture et dans le Paysage

Partie e-learning : accessible à partir du 1er Septembre 2024
+ de 13 heures de contenus

Partie présentielle : du 15 au 17 Octobre 2024 à Saint Elix d’Astarac (32450)

Durée totale : 34 heures

Avec Chan Sac BALAM (Permalab)

Comprendre ruissellements et flux d’eau sur ses terrains et dans le paysage pour aménager un agro-écosystème résilient qui collecte, infiltre et stocke l’eau, par l’approche du Keyline design. Tel sera le propos de ces 2 jours de formation numérique, suivie de 3 jours de mise en application sur le terrain, approfondissement et travail possible sur son propre projet.

Pourquoi ?

En ce début de décennie, deux des enjeux fondamentaux pour l’agriculture sont : l’EAU (sécheresses, manque d’eau, pluies erratiques, inondations, incendies…) et le SOL (perte de fertilité, érosion, ruissellement,…).

L’eau et le sol sont le problème ET la solution : développer des espaces agricoles et des territoires capables de capter de plus en plus d’eau et ainsi augmenter résilience hydrique, tout en favorisant la recharge passive des aquifères, des zones humides et du cycle de l’eau en général.

La compréhension des reliefs et des circulations d’eau est la base du design hydrologique et de la structuration des éléments des agrosystèmes, des terrains, des territoires. C’est ce qu’on appelle l’Hydrologie régénérative par le Keyline Design.

Parcellaires, cultures, haies, boisements, cheminements, infrastructures et, bien sûr, bassins, retenues collinaires, cuves, mares, zones humides et zones tampons, les éléments sont aménagés, implantés, transformés pour capter, répartir et stocker passivement l’eau plutôt que drainer, évacuer et impacter le milieu.

L’Hydrologie Régénérative est nécessairement couplée à toutes les pratiques agroécologiques qu’elle structure et complète, telles l’agroforesterie, l’agricultures de conservation et sur sol vivant, le pâturage tournant dynamique ou toutes formes de restauration d’écosystèmes, de reforestation et de sylviculture raisonnée.

In fine, elle vise notamment à :

   – organiser la création d’agrosystèmes et territoires « éponges », gérant les manques comme les excès d’eau saisonniers
– créer des microclimats localisés, favorables à la production et à la biodiversité, et adaptés aux évolutions climatiques
– stocker, de manière diffuse sur le territoire, l’eau nécessaire aux activités agricoles et humaines, dans des besoins et usages optimisés
– structurer des fermes polyculturelles et agroforestières résilientes et productives
– mettre en œuvre la régénération du cycle de l’eau et la « réhydratation des paysages » notamment par la densification nécessaire de la végétation
– augmenter la matière organique et la vie biologique dans les sols, premiers facteurs de stockage et de régulation de l’eau, et base de fertilité et donc de viabilité des espaces agricoles.

Chan Sac est ingénieur technicien reconnu dans les domaines de l’agriculture régénérative et de la gestion hydrologique. Fort d’une expérience internationale et d’une passion dévouée pour l’environnement, il a débuté son parcours très jeune, au Mexique en tant que producteur en système agroforestier avant de s’installer en France en 2011. Depuis lors, il s’est installé en tant que paysan dans la Drome et il a conseillé et formé des agriculteurs, des organisations et des gestionnaires de paysages à travers le monde, mettant en œuvre connaissances et expertise pour promouvoir des pratiques agricoles et hydrologiques durables dans l’intention de restaurer les écosystèmes.

Présentation générale de la formation

À l’issue de cette formation les stagiaires seront capables de :

  • Comprendre le cheminement et le stockage de la ressource en eau (entrées, sorties, circulation) sur une parcelle agricole ou sur un territoire ;
  • Optimiser la gestion des systèmes grâce aux techniques de Keyline Design ;
  • Aménager l’espace agricole par la réintégration de l’arbre.

Contenus numériques :

  • L’importance des cycles de l’eau, des conséquences de sa rupture sur les agrosystèmes, le climat, le paysage – « Eau bleue » et « Eau verte » ;
  • Les 3 leviers majeurs de gestion régénérative de l’eau et leur complémentarité indispensable : le sol, l’arbre et le chemin de l’eau ;
  • Gestion et captation de toute l’eau de précipitation et de ruissellement pour la résilience des agrosystèmes et territoires ;
  • Le « design hydrologique » et l’Echelle de permanence, démarche de conception liant reliefs, gestion de l’eau et l’ensemble de éléments d’un agrosystème ;
  • Bases de lecture de paysage et des chemins de l’eau naturels et artificiels ;
  • Ouvrages et implantations pour collecter, répartir, infiltrer et stocker toute l’eau de précipitations ;
  • Collecte des données et observations indispensables pour un design hydrologique pertinent ;
  • Bilan mensuel des ressources/besoins en eau et estimation des besoins de stockage.

Contenus des journées terrain :

  • Présentation des cas d’étude des participants et du lieu d’acceuil pour design hydrologique ;
  • Exercice d’arpentage de terrain – Courbes de niveau et à dénivelé – Outils topographiques ;
  • Approfondissements de la session en ligne (Eau-Sol-Arbre) / Méthodologies de design ;
  • Présentation de divers projets concrets menés par PermaLab ;
  • Lecture de paysage et diagnostic hydrologique et agroforestier du lieu d’accueil de la formation ;
  • Travail cartographique de design ;
  • Selon contexte du lieu d’accueil : visite d’ouvrages en place ou participation à un chantier ou préparation d’un futur chantier en lien avec le keyline design ;
  • Travail individuel et collectif sur les projets ou cas d’étude des participants ;
  • Restitution collective et participative des designs hydrologiques des participants, et questions/réponses/approfondissement.

La partie en présentiel laisse une place importante au travail sur les projets des participants (agriculteurs, porteurs de projet,…) ou les cas d’études du contexte professionnel des participants en démarche plus globale d’apprentissage. Des temps sont dédiés pour le travail de design, le conseil et la présentation. Cela permet une mise en application sur des cas concrets. Si un tel temps d’étude autour des projets individuels ne se substitue évidemment pas à une vraie étude impliquant une visite et analyse du site, nous constatons par expérience qu’il est un temps précieux qui permet de se poser les bonnes questions et aux porteurs de projets d’avancer dans leurs démarches. En outre, la diversité des cas de figures et contextes présentés, en plus du lieu d’accueil, en fait un support pédagogique très intéressant pour l’ensemble des participants.

Photo d’une étude de terrain réalisée et partagée par Regrarian Farm Planning Live (gauche) et photos aérienne de Rancho San Ricardo de Simon Ricard (droite).

Formation prise en charge à 100% par VIVEA, OPCO ou votre compte CPF dans la limite des plafonds disponibles.

Le nombre de stagiaires est limité à 15 personnes par groupe.

L’accès à cette formation ne nécessite pas de pré-requis.

La portion distancielle de cette formation est également disponible seule. Elle constitue une introduction aux notions du Keyline design et permet d’acquérir les bases en vue d’un approfondissement en présentiel.

Vous pouvez retrouver les méthodes pédagogiques, les modalités d'évaluation ainsi que les conditions d'accessibilité aux Personnes en Situation de Handicap de nos formations dans les Conditions Générales ci-dessous :

Je consulte les Conditions Générales

Je consulte le Réglement Intérieur

Cette page a été mise à jour le 17 Juin 2024