L’évaluation de la santé des sols par la cristallisation sensible

L’évaluation de la santé des sols par la cristallisation sensible

avec Françoise Delous

 17 novembre et 1er décembre 2020 à Auch (Gers)

 

 

La cristallisation sensible est une méthode globale permettant une vision synthétique de l’état physiologique du vivant. Mise au point en 1992 pour évaluer la qualité des vins en biodynamie et largement utilisée dans ce secteur, elle est maintenant adaptée à d’autres produits alimentaires et aux sols agricoles.

La qualité de la cristallisation est influencée par la vitalité et la teneur en protéines du substrat.

 

Francoise Delous a été formée à la « Cristallisation sensible » par Marie-Françoise TESSON en 2005.

Après 5 ans d’expérimentations pour appliquer cette méthode d’évaluation à la terre, elle a élaboré un protocole lui permettant de réaliser des analyses de terre selon les principes de la Cristallisation sensible.

Créatrice de l’ organisme de formation ALTER TERRA en 2003, elle est formatrice spécialisée sur la qualité des sols et des cultures.

Présentation générale de la formation :

Cette formation vous invite à comprendre la cristallistation sensible au travers d’une approche pratique : la lecture et l’interprétation de plaques issues d’échantillons de sols apportés en jour 1 par chacun des stagiaires.

L’objectif étant de comprendre comment intégrer la cristallisation sensible aux autres outils de compréhension des sols : analyses, profils, EVS, etc …

Objectifs :

  • comprendre les bases théoriques et pratiques de la cristallisation sensible afin de pouvoir les utiliser, en complément des méthodes d’analyse et d’évaluation traditionnelles, dans le suivi de l’évolution de la qualité du sols agricole

 

  • pratiquer, au travers de cas concrets, la lecture de plaques de cristallisation sensible concernant son sol ou celui d’autres stagiaires du groupe et comprendre comment interpréter ces résultats dans le contexte plus large des analyses de sol conventionnelles

Programme :

  • la cristallistaion sensible et son utilisation dans le domaine de l’agro-alimentaire depuis la mise au point de la méthodologie en 1930
  • le mode opératoire : prélèvement des échantillons (sol ou plante acompagnatrice), préparation de l’extrait aqueux, et du mélange substance/chlorure de cuivre, mise à l’étuve et interprétation des résultats (texture, structure et vieillissement)
  • les paramètres analyses pour déterminer l’etat général du sol: structure, fertilité, épuration, circulation des flux, ancrage, équilibre, ouverture et vitalité (étude de cas concrets basés sur des sols gersois en pratiques culturales SCV)
  • méthodologie et grille de lecture des résultats de cristallisation sensible
  • lecture d’analyses par la cristallisation sensible d’échantillons de sols apportés par les stagiaires : chaque stagiaire sera invité à analyser son propre sol et à partager ses observations et conclusions

 Formation prise en charge à 100% par VIVEA dans la limite du plafond annuel disponible.

Pour financements par OPCA, FAFSEA, en fonds propres, ou tout autre dispositif, merci de nous contacter.

Le nombre de stagiaires est limité à 20 personnes par groupe.

 

Je consulte les Conditions Générales

Je consulte le Réglement Intérieur

J’APPARTIENS AU PUBLIC EN DÉMARCHE D’INSTALLATION

JE M’INFORME SUR LES NOUVELLES CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE DES COÛTS DE FORMATION PAR VIVEA